C.C.SIG
   
 
  ABI@INFO magazine
Est-ce que le coup de foudre existe ?
Est-ce que l’amour peut être trop-rapide-pour-être-vrai ? Voici comment juger si les sentiments sont réels.
 
Vous vous rencontrez, vous vous aimez bien, les choses se passent bien ... et à votre troisième rendez-vous, votre partenaire commence à vous faire une déclaration d’amour et à parler du futur. Vous vous sentez flatté, naturellement, et heureux d’inspirer des sentiments aussi forts. Mais êtes-vous sur la même longueur d'onde?


« En fait, ça peut être un peu effrayant quand, dans une nouvelle relation, une personne exprime soudain : "Je sais qu’on ne se connaît pas très bien, mais je pense qu’on est le genre de couple qui peut finir marié," » dit JoAnn Magdoff, psychothérapeute dans un cabinet privé. « Il est possible que ça marche, mais à ce moment là, vous vous connaissez à peine ». En fait, une adoration prématurée peut ajouter une couche de stress inattendu à une romance naissante, surtout si vous n’êtes pas prêt à foncer à 100 à l’heure. Quel est le meilleur moyen pour gérer ça ? Poursuivez votre lecture et voyez comment les personnes concernées s’en sortent et ce qu’en disent les experts.


Comment jauger si les choses vont trop vite


« Ce sentiment d’être comme un papillon, d’avoir un sourire un peu idiot et un soudain besoin de moins dormir se ressent dans toute nouvelle relation. Il y a un niveau d’étourdissement qui est merveilleux ... et la dernière chose que vous voulez faire est bien de tuer cette magie. Alors comment pouvez vous savoir quand les sentiments s’emballent ? D’après les experts, il y a des « symptômes » de l’amour fou. Magdoff suggère une piste : trop d’appels téléphoniques, de textos et d’e-mails. « Il y a cette sorte de supposition que vous êtes en permanence disponible pour l’autre », dit Magdoff. C’est une chose pour un ami de montrer son intérêt, mais une toute autre d’avoir un désir de communication 24h/24, 7j/7. « Aussi faite attention si la personne pose des questions intimes trop rapidement ou essaie de vous satisfaire à tout prix», dit-elle.

Que se cache derrière cette soudaine accélération ?

Naturellement, c’est magnifique d’être chéri et adoré. Mais quand votre ami commence à vous vénérer après juste quelques rendez-vous, vous devez vous demander : est-ce que ces sentiments sont réels ? « Tous les sentiments sont des sentiments authentiques, alors vous ne pouvez pas les ignorer », dit Magdoff. « Mais est-ce quils sont profonds ?». Pour exemple, Magdoff raconte qu’elle avait rencontré un homme qui était prêt à l’épouser pratiquement dès leur premier rendez-vous. Elle a compris la raison en voyant une photo de famille. « Sa mère venait de mourir, elle lui manquait et je lui ressemblais terriblement - j’ai eu peur », dit Magdoff. Bien que la plupart des exemples ne soient pas aussi extrêmes, cela soulève un bon point : des sentiments forts sont reliés à quelque chose de complètement indépendant de vous.

Malheureusement, il y a aussi les acteurs, ceux qui cherchent une relation physique et c'est tout. « Malheureusement, il y a un certain nombre de personnes qui semblent très amoureuses au début, puis – chose étonnante - commencent à se la couler douce dès qu’ils ont eu du sexe », dit Sam Hambourg, Docteur, auteur de Est-ce que notre amour va durer ? En d’autres termes réfléchissez avant de passer à l'acte et prenez le temps de mieux vous connaître.

Et ensuite, il y a le symptôme rendu célèbre par cette chanson de Robert Palmer – quand votre ami est accro à l’amour. « Dans ce cas, les sentiments sont ressentis à chaque fois pour une nouvelle personne mais dès que votre partenaire sera à peine habitué à vous, vous ne l’intéresserez plus, et il ou elle ne ressentira plus rien. » Ce qui signifie qu’il ou elle commencera peut-être à regarder ailleurs.

Finalement, il y a le fantasme. Toute relation commence avec un peu d’idéalisation, mais si votre partenaire vous voit moins comme une vraie personne et plus comme un personnage dans son histoire d’amour, vous êtes dans une zone dangereuse. « J’appelle ça "le projet de perfection", dit Patrick Raymond, 37 ans. « Je suis avec la fille de mes rêves et je suis l’homme de ses rêves, mais nous ne sommes pas vraiment ensemble. Nous sommes chacun avec le fantasme de notre partenaire idéal jusqu’à ce que la réalité nous réveille. »

Un meilleur plan pour te connaître

Alors, qu’est ce exactement que le bon rythme pour une relation ? « Il faut repérer le moment où trop, c'est trop», dit Magdoff. « Ralentissez – ainsi vous devez pouvoir contrôler les choses. » Mais comment reculer d’un pas sans briser l’enthousiasme de votre ami ? « Certains peuvent interpréter ce ralentissement comme le fait que leur partenaire n’est pas vraiment intéressé par eux », dit Grégory Schmitt, 34 ans. Alors si vous aimez bien cette personne, vous devez êtes clair sur le fait que vous voyez de l’avenir pour vous deux. « Faites comprendre à la personne que vous l’aimez bien et que vous voulez voir si vous irez loin, mais pour cela, il n’y a pas besoin de se brusquer », dit Paries. « Rappelez lui que si vous avancez en couple, vous aurez toute la vie pour être ensemble ».

Vous pouvez aussi ralentir le pas en faisant des plans à plus long terme. Pensez-y ainsi : si cette personne sait qu’elle va vous voir dans trois samedis, elle peut se détendre et s’y préparer, plutôt que de stresser de ne pas vous voir.

Maintenant, ne croyez pas que nous essayons de tuer votre rêve d’amour au premier regard ... ça arrive ! Mais malheureusement, une fin heureuse n’est pas l’issue la plus répandue dans ce cas là. « Précipitations idiotes n’est pas seulement le titre d’une chanson populaire, c’est la vérité, » dit Paries. « Les relations qui ont été bâties dans l’urgence laissent la plupart du temps une personne dévastée. »

Alors quand est-ce qu’un amour fou peut se transformer en quelque chose qui dure ? Comme on dit, il faut deux tangos. « En fait, tomber amoureux, c’est comme danser – vous devez lire les émotions de l’autre personne et vous adapter à votre partenaire ou vous finirez complètement embrouillé », dit Schmitt. « Les gens vivent le béguin tout le temps, mais ce genre d’amour est souvent de courte durée. C’est quand vous tombez amoureux pour la personnalité de quelqu'un, son humour, ses manies, que c'est pour de bon. » Et en général, apprendre ces choses prend ... du temps. .

Kimberly Dawn Neumann est un écrivain free-lance basée à New York dont le travail est paru dans des publications telles que Cosmopolitan, Redbook, Fitness, et Marie Claire.

Réussir sans diplôme : est-ce possible ?

France5.fr - Corinne Dillenseger

Aujourd'hui, deux patrons sur trois sont des autodidactes. On les trouve dans le commerce, l'hôtellerie-restauration, l'industrie et plus récemment dans le Web. Cancres à l'école, ils ont réussi à gravir les échelons à la seule force de leur volonté et de leur motivation.


Des qualités d'abord. Même s'il est clairement démontré qu'il vaut mieux poursuivre ses études ou suivre une formation pour avoir des chances d'échapper au chômage, il existe des profils atypiques dont la réussite fait rêver et qui pourtant sont des "sans diplôme". Leur secret ? Ils détiennent des qualités spécifiques. Ils sont volontiers plus curieux, pragmatiques, iconoclastes, opiniâtres, intuitifs, moins dans l'à-priori, et plus entreprenants. Mais aux dires de certains, ils doivent aussi apporter continuellement la preuve de leur efficacité...

Qui sont-ils ? Entrés jeunes dans l'entreprise, ils ont commencé généralement au bas de l'échelle et appris sur le tas. Doués pour le contact et la vente, ils deviennent des commerciaux hors pairs. As du clavier, il n'est pas rare de les retrouver dans des sociétés d'informatique. Certains se lancent et réussissent dans les "affaires". Ils ont créé ou repris des entreprises et bâti des empires. A l'image de l'autodidacte Jean-Claude Bourrelier qui en 1975, à 29 ans, créé son premier magasin de bricolage. Il est aujourd'hui à la tête d'un groupe de plus de 600 millions d'euros de chiffre d'affaires, connu sous l'enseigne Bricorama.

Quels débouchés ? Sur le marché du travail, à compétences égales, le diplômé reste une valeur sûre face à l'autodidacte. Mais à l'heure du "savoir-être" et de la ténacité, les profils atypiques ont tout à gagner à frapper aux portes de certaines entreprises, surtout celles qui se positionnent sur les filières comme la vente, la restauration, l'hôtellerie et la distribution. La création d'entreprise peut également être un bon tremplin pour les autodidactes. Sans oublier la VAE (validation des acquis de l'expérience), véritable ascenseur promotionnel pour tous ceux qui ont appris sur le tas.


- Les offres d'emploi par spécialité :
- Informatique
- Commerce / Vente
- Juridique / Fiscal
- Relation Client
- Ingénierie
- Conception Industrielle
- Autres spécialités


En savoir plus

Les liens

Réussir sans diplôme
Un articles sur Le Nouvel Obs.com qui passe en revue les aspirations des autodidactes, et les débouchés professionnels possibles.

Que faire sans le Bac ?

Un article sur le site dossierfamilial.com qui fait le point sur tout ce qui s'offre à vous (formation, métier) quand vous n'avez pas le bac.

Ces patrons qui n'ont pas fait d'études
Cet article du Journal du Net présente tous les patrons des grandes entreprises qui n'ont pas de diplômes et qui pourtant réalisent des miliards d'euros de chiffre d'affaires.

Les livres

P. Tréguer
Ed. L'Etudiant (Rubrique Les Guides - Bac), 2008
11,50 euros
Ce livre vous propose des solutions pour trouver un emploi sans le bac et liste 50 métiers accessibles sans le précieux sésame.


T. Berthet du Prat-Mirail
Ed. d'Organisation, 2004
160 pages, 15 euros
Si vous tenez à transformer votre expérience en diplôme, ce guide vous aidera à analyser vos acquis et vos compétences avant de rédiger votre CV ou de faire une demande de formation diplômante.







Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre message:

 
ABI@INFO Tout l'Informatique à prix cass
Vente & Réparation de matériel informatique

Pensez differemment (Think different)
Rue Nekkab Miloude n: 08 sig
mobille : 0770-76-03-07
télphon: 045-84-99-53
----------------------------------------------------
11/02/2009
LRF Saïda - Régionale Une: El-Bordj centre d'intérêt


En déplacement à El-Bordj, le leader du groupe, le CC Sig, n'aura pas la partie facile lors de cette dix-septième journée du championnat. Logés à la troisième place, les Bordjis ambitionnent de réduire à cinq points leur écart par rapport aux Sigois dans le but de garder intactes leurs chances d'accession. Mais le CCS se trouve sur une série de quatre matches sans défaite et ne veut surtout pas se faire piéger. De toute façon, en cas d'échec du leader, c'est le MB Hassasnas, second avec 33 points, qui pourrait être le principal bénéficiaire de cette journée, à condition qu'il négocie victorieusement son voyage à Aïn Kermès face WABAK. Les deux autres clubs à l'affût, à savoir l'ARB Ghriss et le CRB Froha, seront en appel en dehors de leurs bases, face respectivement au NC Maoussa et l'IRB Moctaâ Douz. Dans la partie basse du tableau, la lanterne rouge, le MC El-Bayadh, reçoit l'avant-dernier, le CRB Tizi, dans un match ouvert à tous les pronostics. Cependant, le Mouloudia d'El-Bayadh n'a pas droit à l'erreur s'il veut conserver l'espoir du maintien. Les trois autres rencontres au programme de ce round, à savoir GCBM-IRBOT, OM-CRCT et ESBD-FCBF, s'annoncent a priori à l'avantage des équipes locales, mais attention à l'excès de confiance.
Publicité
 
 
Aujourd'hui sont déjà 32 visiteurs (176 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=