C.C.SIG
   
 
  SANTé

Urgences : le guide des premiers secours :

Urgences : le guide des premiers secours
Comment réagir face à un accident à la maison, au travail ou sur la route ? Apprenez les gestes qui sauvent !

Incendie à la maison

Dr Myriam Lainé-Régnié
Consultant : capitaine Jean-Pierre Moras, sapeur-pompier. Révisé le 07/01/08

Le feu engendre toujours une réaction de panique. Des gestes simples permettent de se protéger du danger.

 
 

1 Supprimez la source d'énergie

Les causes d'incendie sont nombreuses, m

 

 

ais toujours liées à la chaleur : un appareil électroménager prend feu, une poêle ou un produit détachant s'enflamme... Dans tous les cas, l'objectif est d'éviter que le feu se propage.

 

Dès l'apparition d'une flamme, coupez l'énergie.

- Arrêtez le gaz si le feu part d'une gazinière ou d'un appareil de chauffage au gaz.

- Coupez l'électricité en appuyant sur l'interrupteur de l'appareil en cause ou, mieux, débranchez-le.

- Si une poêle prend feu, essayez d'étouffer les flammes avec le couvercle.

- Arrêtez le disjoncteur si un gros appareil électroménager (lave-vaisselle, cuisinière, lave-linge...

 

) est en cause, car les prises sont souvent difficiles d'accès.

2 Mettez-vous en sécurité

 

Vous pouvez quitter les lieux

 

 

 

En attendant l'arrivée des pompiers :

- Faites évacuer les occupants, en priorité les enfants.

- Allez dans la cage d'escalier ou à l'extérieur de la maison.

- Ne perdez pas de temps en tentant d'emporter vos affaires, votre sécurité est primordiale : le feu peut s'étendre très vite et la fumée est toujours très toxique.

 

3 Vous ne pouvez pas quitter les lieux

Si le feu se déclare dans une pièce qui vous empêche de gagner l'extérieur, en attendant l'arrivée des pompiers :

- Confinez le feu dans le local où il s'est déclaré et quittez la pièce.

- Fermez les portes pour éviter la propagation du feu et de la fumée.

- Calfeutrez la porte avec une serviette humid

 

e pour empêcher la fumée d'entrer.

- Ouvrez grand la fenêtre pour prendre de l'air frais. Agitez la main pour signaler votre présence aux pompiers et aux personnes susceptibles de vous voir.

- Si, malgré tout, de la fumée pénètre dans la pièce où vous vous trouvez : accroupissez-vous, plus vous serez près du sol, moins vous serez gêné par la chaleur ou la fumée qui colle au plafond. Au besoin, protégez votre nez d'un linge humide.
               4 Si le feu se déclare dans l'immeuble à l'étage du dessus

  • - Quittez votre appartement.

    - Gagnez l'extérieur par l'escalier, car la fumée monte toujours.
    5
    Si le feu se déclare dans l'immeuble à l'étage du dessous

  • - Ne tentez pas de sortir de chez vous.

    - Restez dans votre appartement en fermant toutes les portes. Ouvrez une fenêtre sur l'extérieur pour éviter la chaleur et la fumée, et signalez votre présence.

     

     

  • 6 Appelez rapidement les pompiers

    - Jetez un seau ou une casserole d'eau sur les flammes.

    - Si cela ne suffit pas à arrêter le feu, appelez immédiatement les pompiers : 18 ou 112.

  • 7 Quelques conseils de prévention

    - Le robinet du gaz et le disjoncteur d'électricité doivent être faciles d'accès.

    - Les petits appareils électroménagers déplaçables (cafetière, fer à repasser…) ne doivent pas rester branchés en permanence.

    - Attention aux surcharges électriques sur les prises multiples et aux chauffages d'appoint près des rideaux et du mobilier.

     À ne pas faire

  • Prendre l'ascenseur.
  • En aucun cas sauter par la fenêtre.
  • Jeter le matériel en feu par la fenêtre.
  • Mettre de l'eau sur de l'huile enflammée ou sur un appareil électrique branché (risque d'électrocution).

    Accident de la voie publique

    Dr Myriam Lainé-Régnié
    Consultant : Dr François Sabater, médecin commandant, Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France Révisé le 07/01/08

    Cet événement, souvent brutal, oblige à réagir très vite. Si vous en êtes témoin, ayez les bons gestes, sans prendre de risques inutiles.

    Tout le monde est concerné. Les islam oblige à porter secours à autrui dans la mesure de ses moyens, à condition de ne pas se mettre soi-même en danger. En effet, de mauvais réflexes exposent à un risque de “suraccident”.

     

    Évitez un autre accident

    Vous êtes en voiture :
    - Allumez vos feux de détresse.
    - Ralentissez, si possible, sans freiner brusquement, surtout quand un véhicule vous suit de près.
    - Arrêtez-vous de préférence après le lieu de l'accident.
    - Garez-vous sur la bande d'arrêt d'urgence, s'il y en a une.
    - Faites descendre vos passagers ; mettez-les sur le bas-côté, derrière les barrières de sécurité, s'il y en a.

     

    Dans tous les cas :

    - Avertissez les autres usagers de la route :
    > Entre 150 et 200 mètres – soit 200 à 300 enjambées – de part et d'autre du lieu de l'accident, au moyen d'un ou deux triangles de présignalisation, ou en agitant, le jour, un linge clair, la nuit, une lampe électrique.
    > Veillez, avec d'autres témoins, au respect des consignes de sécurité : piétons derrière les barrières de sécurité, voitures garées hors de la voie de circulation, feux de détresse allumés…

    - Prévenez les services de secours :
    > Utilisez les bornes d'appel placées tous les deux kilomètres sur l'autoroute ou sur les routes fréquentées. Vous serez mis en relation avec un service d'urgence et le lieu de l'accident sera automatiquement repéré.
    > Appelez de votre portable le 112 (n° d'appel européen), qui vous mettra en rapport avec le Samu ou les pompiers. Les autres services de secours seront aussi alertés. Précisez le lieu de l'accident.

    - Assurez la sécurité sur le lieu de l'accident :
    > Interdisez l'approche des véhicules transportant des matières inflammables.
    > Ne fumez pas et interdisez de fumer aux alentours.
    > Coupez si possible le contact dans les véhicules accidentés.
    > Si un début d'incendie se déclare sur un moteur, utilisez un extincteur si vous en avez un à disposition.

     

    Portez secours aux blessés

    En règle générale, ne touchez pas et ne déplacez pas les victimes !

    Occupez-vous des blessés seulement si :

    - Le feu prend dans la voiture : dégrafez ou bien coupez la ceinture de sécurité, attrapez la personne comme vous le pouvez et tirez-la hors du véhicule pour la déposer à distance, le plus vite possible et sans vous mettre en danger.

    - La personne est inconsciente, penchée en avant sur le tableau de bord, sur le volant ou sur les airbags dégonflés : installez-vous sur le siège arrière, saisissez sa tête à deux mains, de part et d'autre de son visage, ramenez-la doucement en arrière, en évitant toute torsion du cou, et tenez-lui la tête jusqu'à l'arrivée des secours.

    - La personne est allongée, inerte, sur la route, ou incapable de se mettre à l'abri toute seule  : saisissez-la par les bras ou les jambes et tirez-la en lieu sûr. Faites-vous aider si possible par une autre personne et essayez de marcher en ligne droite à reculons.

     

    A retenir

    • Ne vous mettez pas vous-même en danger, vous risquez de passer du statut de sauveteur à celui de victime.
    • Sauf cas de force majeure, ne déplacez jamais une personne accidentée.

      Saignement

      Dr Myriam Lainé-Régnié
      Consultant : Dr François Sabater, médecin commandant, Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France. Révisé le 07/01/08

      Un saignement abondant ou prolongé peut mettre la vie en péril. Apprendre les bons gestes s'impose, car il faut agir très vite.

       
       

      Un saignement alarmant, qu'il faut distinguer d'une simple plaie, se reconnaît par sa rapidité à imbiber un mouchoir (en quelques secondes) et il ne s'arrête pas spontanément.

       

      Qui est concerné ?

      Tout le monde peut être le témoin ou la victime d'une hémorragie accidentelle : plaie par arme blanche, coupure avec du verre... Des gestes précis sont à pratiquer en urgence.

       

      Arrêtez le saignement

      Par compression directe de la plaie

      - Repoussez, si nécessaire, les vêtements afin de bien visualiser la blessure.

      - Assurez-vous qu'il n'y a pas de corps étranger, avant de comprimer la plaie avec vos doigts ou la paume de votre main. Afin d'éviter tout contact avec le sang, protégez-vous au préalable de gants à usage unique ou d'un simple sac en plastique.

       

      Par la pose d'un pansement compressif

      - Vous êtes seul. Pour vous libérer afin d'appeler les secours, réalisez un tampon compressif.

      - Fabriquez ce tampon avec un tissu ou un mouchoir propre plié, d'une taille supérieure à la plaie.

      - Appliquez-le rapidement sur la plaie et recouvrez-le d'un lien au moins aussi large que lui et assez long pour faire deux tours.

      - Veillez à ce que la pression soit juste suffisante pour arrêter le saignement.

       

      Par compression à distance du vaisseau qui saigne

      Vous ne pouvez pas comprimer directement la plaie (fracture ouverte, plaie inaccessible, corps étranger dans la blessure), vous êtes vous-même blessé (il existe un risque de contamination de sang à sang)… Effectuez un point de compression entre la blessure et le cœur.

      - Pour une plaie au membre inférieur, comprimez avec le poing, bras tendu, au pli de l'aine.

      - Pour une plaie au membre supérieur, comprimez avec le pouce en dedans du bras, en appuyant vers l'os.

      - Pour une plaie du cou, comprimez avec le pouce à la base du cou, en appuyant vers la colonne vertébrale.

       

      Allongez la personne

      - Si la blessure se situe à la poitrine : installez-la en position semi-assise.

      - À l'abdomen : allongez-la sur le dos et surélevez ses jambes en les tenant à l'horizontale.

      - À l'œil : allongez-la sur le dos et calez-lui la tête.

      - Sur le visage : installez-la en position latérale de sécurité.

      - Sur un membre : mettez-la sur le dos.

       

      Des cas particuliers

      - Le saignement de nez : quelle que soit la cause, faites asseoir la personne, tête penchée en avant, faites-lui comprimer la narine avec son index pendant dix minutes. Si le saignement ne s'arrête pas, contactez le 15 (Samu) pour avoir un conseil.

      - Un saignement sans notion de plaie ou de coupure (vomissement, saignement anal ou génital anormal) impose rapidement une consultation médicale.

       

      • Ne retirez jamais un corps étranger (couteau, morceau de verre…) qui dépasse d'une plaie, vous pourriez aggraver l'hémorragie.
      • Un point de compression ne doit pas être relâché avant l'arrivée des secours.
       

 







Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre message:

 
ABI@INFO Tout l'Informatique à prix cass
Vente & Réparation de matériel informatique

Pensez differemment (Think different)
Rue Nekkab Miloude n: 08 sig
mobille : 0770-76-03-07
télphon: 045-84-99-53
----------------------------------------------------
11/02/2009
LRF Saïda - Régionale Une: El-Bordj centre d'intérêt


En déplacement à El-Bordj, le leader du groupe, le CC Sig, n'aura pas la partie facile lors de cette dix-septième journée du championnat. Logés à la troisième place, les Bordjis ambitionnent de réduire à cinq points leur écart par rapport aux Sigois dans le but de garder intactes leurs chances d'accession. Mais le CCS se trouve sur une série de quatre matches sans défaite et ne veut surtout pas se faire piéger. De toute façon, en cas d'échec du leader, c'est le MB Hassasnas, second avec 33 points, qui pourrait être le principal bénéficiaire de cette journée, à condition qu'il négocie victorieusement son voyage à Aïn Kermès face WABAK. Les deux autres clubs à l'affût, à savoir l'ARB Ghriss et le CRB Froha, seront en appel en dehors de leurs bases, face respectivement au NC Maoussa et l'IRB Moctaâ Douz. Dans la partie basse du tableau, la lanterne rouge, le MC El-Bayadh, reçoit l'avant-dernier, le CRB Tizi, dans un match ouvert à tous les pronostics. Cependant, le Mouloudia d'El-Bayadh n'a pas droit à l'erreur s'il veut conserver l'espoir du maintien. Les trois autres rencontres au programme de ce round, à savoir GCBM-IRBOT, OM-CRCT et ESBD-FCBF, s'annoncent a priori à l'avantage des équipes locales, mais attention à l'excès de confiance.
Publicité
 
 
Aujourd'hui sont déjà 32 visiteurs (148 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=